Depuis près d’une vingtaine d’années, Michel de Broin approfondit une pratique transdisciplinaire en développant un vocabulaire visuel en constante expansion. Pièce par pièce, les objets qu’il met en jeu sont universellement reconnaissables bien que leur comportement déjoue les fonctions et usages que l’on tient pour acquis. Les préoccupations inhérentes à sa démarche exercent une grande fascination du fait que l’artiste réussit à établir des relations inédites qui nourrissent un questionnement constant. Les objets remodelés qu’il nous propose laissent entrevoir des mondes de possibilités concrètes.

Michel de Broin a réalisé des projets dans l’espace public tel que Possibilities (Mississauga, 2012), Interlace (Changwong, 2012), Majestic (Nouvelle-Orléans, 2011), Revolution (Rennes, 2010),  La maîtresse de la Tour Eiffel (Paris, 2009), Overflow (Nuit Blanche, Toronto, 2008),  Encerclement (Scape Biennale, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, 2006), Shared Propulsion Car (Exit Art, New York, 2005 / Mercer Union, 2007) et Révolutions (Collection de la Ville de Montréal, Parc Maisonneuve-Cartier, 2003).  
De Broin a monté plusieurs expositions individuelles, nommément, Disruption from Within à Plug In, Institute of Contemporary Art à Winnipeg ; Énergie Réciproque, au Musée d’art contemporain Val-de-Marne en France; Machinations au Musée national des beaux-arts du Québec à Québec; Reverse Entropy au Künstlerhaus Bethanien à Berlin; Épater la Galerie à la Villa Merkel à Esslingen en Allemagne.
 Il a aussi fait partie de nombreuses expositions de groupe dont Beyond the Crisis, The 6th Curitiba Biennial au Brésil; Car Fetish. I drive, therefore I am, au Museum Tinguely à Basel,  en Suisse; Acclimatation au Centre d’art Villa Arson à Nice en France; Untethered, Eyebeam à New York; De-con-struction, au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa; Canada Dreaming, Kunstverein Wolfsburg en Allemagne; Damage Control au Musée canadien d’art contemporain à Toronto; Au courant au Hessel Museum of Art à Annandale-on-Hudson dans l’état de New York.

En 2007, il a reçu le prix Sobey Art.  Il a aussi reçu des bourses de la Harpo Foundation à Los Angeles et de la Krasner-Pollock Foundation à New York.  De plus, il a remporté la compétition artistique Marie-Elisabeth-Lüders-Haus, conçue par l’architecte Stephen Braunfels.  L’oeuvre, large de 20 mètres, sera installée à proximité du Reichstag à Berlin. 

Ses oeuvres font partie de plusieurs collections privées et publiques en France, en Allemagne, en Corée, aux États-Unis et au Canada. Un survol de mi-parcours de sa carrière a été présenté par le Musée d’art contemporain de Montréal en 2013.

Il est représenté par la Galerie Division à Montréal.

Michel de Broin vit et travaille à Montréal, au Canada.

 Télécharger le CV