Interlude

Musée National des Beaux-Arts du Québec

2016 -

Québec city

Bronze, aluminium, glass, natural gaz

Interlude places fire in the heart of a remodelled television set:  an homage to the domestication of fire 400 000 years ago. Devoid of its broadcasting function, the device is converted into a fireplace. Meaning “distant”, the prefix “tele” evokes the disconnection generated by media between its content and the viewer. Using this Palaeolithic innovation, Interlude attempts to reestablish the immediacy of communication, a presence that stands in contrast to the information networks distancing us from actual events. It invites us to huddle around its unmediated blaze.

Interlude met le feu au centre d’un téléviseur remodelé : un hommage à la domestication du feu il y a 400 000 ans. Destiné à diffuser son et images, le téléviseur se trouve détourné de sa fonction médiatique et transformé en foyer.  Le préfixe «télé», qui signifie « au loin», évoque la distance produite par l’appareil entre le contenu représenté et le spectateur. En faisant appel à une innovation datant du paléolithique, Interlude tente de rétablir la communication immédiate qu’aurait interrompue la machine à images. Contrairement aux instruments d’information qui nous éloignent de l’évènement, Interlude rapproche les gens autour du feu, rayonnant sans média interposé.