TwilightAnomalieSyndromeInteropérabilitéCrépuscule # 256DrunkatedDissipation sur le virageThis and ThatLes châteaux de sableWar Of FreedomJeux de TablesLogged OnStabilité anxieuseTortoiseTour de forceEmbrase-moiObjet perduTête de PiochesL’Abîme de la LibertéÉtant donnésBlowbackAnthropométrieOverpowerReliefBagarre d’ivrognesPile100watts to 3wattsDécolonnisationFuiteTestudoMoléculeBleedShelterDead StarLe Grand Rendez-VousLate ProgramÉnergie RéciproqueSilent ShoutsBlack Whole ConferenceBraking MatterL’EnginHurlement SilencieuxSofiaMatière DangereuseDissectionTrompeOpacité du corps dans la transparence du circuitMise à disposition d’une stabilité inquièteSortie du blanc

Matière Dangereuse

L’ensemble des œuvres constituant Matière dangereuse prend racine dans une intervention effectuée à Montréal en juillet 1999. Cette action consistait à circuler dans une voiture portant sur son toit un imposant cube noir évoquant le pictogramme qui, dans le système de signalisation routière, indique l’interdiction aux véhicules transportant des matières dangereuses d’accéder à certaines voies de circulation.

L’interdit du carré   [1999]
Inkjet print
40 x 47 cm

Photographie d’un pictogramme installé à l’entrée des tunnels, interdisant l’accès aux véhicules transportant des matières dangereuses.

Galaxie 500   [1999]
Inkjet prints
(2x) 50 x 84 cm & (2x) 58 x 73 cm

Un véhicule est surmonté d’un cube. Sur son côté gauche, on peut voir une caméra installée de manière à capter la ligne peinte au milieu de la chaussée pour retransmettre l’image sur un écran placé sur le pare-brise devant le conducteur. Le dispositif vidéo permet de s’orienter en suivant la ligne…



L’épreuve du danger   [1999]
Inkjet prints
(2x) 76 x 76 cm

Dans la signalisation routière, le losange utilisé pour figurer le danger permet d’imaginer l’inverse, soit le symbole du carré, et la stabilité qu’il représente, en train de vaciller et de tomber. L’action a consisté à placer un cube de grandes dimensions sur le toit d’une voiture, permettant de voir comment on pouvait symboliquement déstabiliser l’ordre et transgresser ainsi l’interdit du carré.


Tunnel Ville-Marie   [1999]
Inkjet prints
(5x) 40 x 47 cm


Suivre la ligne   [1999]
Inkjet print
10 x 11 cm

Une caméra placée sur le côté gauche de la voiture filmait la ligne peinte au centre de la chaussée pour délimiter les voies de circulation. Cette image était retransmise sur un écran fixé au pare-brise de manière à ce que le conducteur puisse effectuer le suivi de la ligne en faisant abstraction du paysage. En galerie, l’installation vidéo Suivre la ligne était présentée sur six moniteurs juxtaposés afin de permettre au spectateur de « suivre la ligne » à son tour.


Suivre la ligne   [1999]
Vidéo NTSC, Installation vidéo pour 6 moniteurs


Installation views of Dangerous Substance.


Le contenant ne peut supporter le contenu   [1999]
Bois, panneaux de plâtre et peinture
250 x 250 x 250 cm

Ce cube disposé en porte-à-faux dans un espace trop exigu pour le contenir signale que le danger est ce qui excède le contexte de sa présentation. Se référant au trait en diagonale qui traverse le pictogramme, la porte, dans cette installation, devient une ouverture favorisant la libre circulation autour du carré.


Chercher la vérité   [1999]
Inkjet print
40 x 52 cm

La fouille exécutée « sur une toile de peintre » traduit l’idée que l’espace de l’art en tant qu’espace représenté est, tout comme l’espace social, réglementé et policé.


Sortie du blanc   [1999]
Prélèvement de peinture du mur, cadre
Dimensions variables

La découpe et le prélèvement de la peinture qui recouvre le mur révèle une présence picturale à l’intérieur du mur. Le morceau retranché a subi une rotation de 1/8 de tour avant de prendre place dans un cadre.

Road Runners: In the Driver’s Seat, Canadian Art, 2009