AnomalieSyndromeInteropérabilitéCrépuscule # 256DrunkatedDissipation sur le virageThis and ThatLes châteaux de sableWar Of FreedomJeux de TablesLogged OnStabilité anxieuseTortoiseTour de forceEmbrase-moiObjet perduTête de PiochesL’Abîme de la LibertéÉtant donnésBlowbackAnthropométrieOverpowerReliefBagarre d’ivrognesTrancher dans la NoirceurPile100watts to 3wattsDécolonnisationFuiteTestudoMoléculeBleedShelterDead StarLe Grand Rendez-VousLate ProgramÉnergie RéciproqueSilent ShoutsBlack Whole ConferenceBraking MatterL’EnginHurlement SilencieuxSofiaMatière DangereuseDissectionTrompeOpacité du corps dans la transparence du circuitMise à disposition d’une stabilité inquièteSortie du blanc


Syndrome
   [2018]
Polymer, fiberglass, steel and patina
133 x 76 x 83 cm

Syndrome se présente comme un tuyau métallique déconnecté à ses extrémités et enroulé sur lui-même. Évoquant un corps organique, la proposition cherche à dépasser la référence implicite d’un pipeline qu’on aurait bloqué à l’aide d’un nœud. La structure est ici beaucoup plus complexe : les nœuds s’interpénètrent, transformant un fait sombre de l’actualité en une forme introspective et inquiétante qui interroge sans donner de réponses. La forme rappelle les courbes généreuses de la Venus de Willendorf. La contorsion du tuyau provoque des gonflements évoquant un organe vivant, comme un lointain rappel des origines organiques du pétrole.