NOUVELLES


2020.02.09 – 2020.04.05
Milutin Gubash –  La main du magicien dans la froide lumière du jour
Commissaire : Michel de Broin
Vernissage dimanche le 9 Février
Musée d’art contemporain des Laurentides – MAC LAU
101, place du Curé-Labelle
Saint-Jérôme, Quebec J7Z 1X6  

Dans un monde où les ressources épuisées nous forcent à inventer des solutions inédites, l’installation montre des corps démembrés et acéphales qui reprennent le contrôle sur leur autoreprésentation. Comment reconnecter les pièces détachées du puzzle, quand plusieurs pièces du jeu sont perdues, qu’il n’y a plus de colle ni de clou et que les matières premières nécessaires pour alimenter notre technologie se tarissent? L’installation de Milutin s’offre comme le spectacle low tech de la comédie humaine ou le jeu décousu d’une danse macabre est enregistré par des appareils obsolètes dont l’image est floutée.

Entre réalité et fiction, avec son sens de la tragédie burlesque, Milutin Gubash reconstruit sa relation imaginaire avec son pays natal à partir des récits que lui racontait sa famille. Les membres animés de cette danse macabre, souvenir des victimes collatérales de la guerre, sont mis en scène non sans humour et dérision. Éclairés par des fragments d’uranium appauvri, les spectres continuent à danser. (Michel de Broin)

2020.05.08 – 2020.06.29
Ruhr Ding: Climate
Urbane Künste Ruhr, Allemagne
Commissaire : Britta Peters et Vlado Velkov

Avec les artistes Mariechen Danz + Kerstin Brätsch (IE/DE), Kasia Fudakowski (UK), Jeewi Lee (KR), Deborah Ligorio (IT), Yukihiro Taguchi + Chiara Ciccarello (JP/IT), Raul Walch (DE) et Klaus Weber (DE)

2020.03.26 – 2020.06.21
Zero Emission
Museum Leipzig, Allemagne
Commissaires : Lena Fließbach et Hannah Beck-Mannagetta 

Avec les artistes Irwan Ahmett & Tita Salina, Michel de Broin, Kadija de Paula und Chico Togni, Nadine Fecht, Vibha Galhotra, Tue Greenfort, Swaantje Güntzel, Eliana Heredia, Bianca Kennedy & Felix Kraus, Wolf von Kries, Christoph Medicus, Klara Meinhardt, Alexander Oelofse, Dani Ploeger, Mika Rottenberg, Erik Sturm et Raul Walch

2020.03.17
Courant Vert
Espace EDF, Paris
Commissaire : Paul Ardenne

Avec les artistes Ackroyd & Harvey, Maria Thereza Alves, Janet Biggs, Thierry Boutonnier, Couturier Lafargue, Michel de Broin, Nicole Dextras, Christiane Geoffroy, Jérémy Gobé, Nathan Grimes, Olga Kisseleva, Janet Laurence, Lucy et Jorge Orta, Fernando Prats, Jean-François Robic, Jacques Rougerie, Sarah Trouche et San Van Aken

ARCHIVES DE NOUVELLES
2020.02.09 - 2020.04.05
La main du magicien dans la froide lumière du jour
Musée d'art contemporain des Laurentides, Canada
2020.05.08 - 2020.06.29
Ruhr Ding: Climate
Urbane Künste Ruhr, Allemagne
2020.03.26 - 2020.06.21
Zero Emission
Museum Leipzig, Allemagne
2020.03.17
Courant Vert
Espace EDF, Paris
2020.02.11 - 2020.05.12
Thresholds
Palais des Congrès de Montréal, Canada
2019.10.31 - 2019.12.08
Montréal ~ Habana : Rencontres en art actuel / Encuentros de Arte Contemporáneo
La Havane, Cuba
2019.09.09
Poetry Lies In Between
CityLeaks Festival Center, Cologne, Allemagne
2019.05.20 - 2019.05.24
CoExistence
2019 ICRA-X Robotic Art Program, Palais des congrès de Montréal, Canada
2019.06.04 - 2019.07.13
Révolution
Biennale d’architecture et de paysage Versailles, Paris
2019.03.08 - 2019.04.13
Salle des maquettes
Galerie de l'UQAM, Montréal
2019.02.07 - 2019.05.18
Bonne conduite
Angoulême, France (FRAC Poitou-Charentes)
2019.02.20 - 2019.06.09
Seuils
Âjagemô art space, Ottawa (Conseil des arts du Canada)
2018.11.02 - 2018.11.04
Man Ray, Michel de Broin, Juliette Goiffon & Charles Beauté
Artissima, Turin (Galerie Eva Meyer)
2018.10.20 - Work in progress
Deviations
Vancouver Biennale, Vancouver
2018.09.13 - 2018.11.17
La conduite des conduites
Galerie Division, Montreal
ARCHIVES DE NOUVELLES

TEXTES


Seuils
Nathalie Bachand, Conseil des arts du Canada

Seuils propose l’expérience d’un transit. L’exposition rappelle la vélocité de nos trajets urbains, ces microcoupures dans l’espace-temps du quotidien. L’installation requalifie la mécanique interne de dispositifs d’ouverture des anciennes voitures du métro de Montréal qui fut inauguré pour l’Exposition universelle de 1967. Maintenant remplacées par des équipements plus modernes, les voitures MR-63 aujourd’hui obsolètes ont marqué l’imaginaire du déplacement collectif à Montréal. Survivant au cycle de consommation, l’œuvre contribue à maintenir vibrante cette mémoire technique. Il s’agit ici d’une forme d’investigation d’autres mondes possibles à partir des vestiges de celui-ci.

Mécanismes entropiques et appareils remodelés : Michel de Broin et l’inconscient technologique
Daniel Sherer, Musée d’art contemporain de Montréal

L’œuvre de Michel de Broin porte sur la remise en fonction paradoxale d’objets utilitaires, de dispositifs mécaniques, d’architectures et d’infrastructures urbaines. Couvrant un large spectre, elle ouvre de nouvelles perspectives sur les multiples systèmes techniques et formes de médiation qui affectent notre vie, souvent de manière imperceptible. Depuis plus d’une vingtaine d’années, de Broin crée un corpus d’œuvres énigmatiques et captivantes qui confèrent un caractère étrange aux lieux, aux flux d’énergie et aux technologies usuelles.

Les châteaux de sable
Michel de Broin, Inter, art actuel #130

Installée au 68e  étage de la tour de la banque BMO à Toronto, l’installation Les châteaux de sable cherche à entrer profondément dans l’imaginaire de l’établissement financier. Elle s’apparente à une ligne de production industrielle dévouée à la construction désespérée de châteaux de sable.

Entre le possible et l’impossible
Nathalie de Blois, Musée national des beaux arts du Québec

Depuis plus d’une dizaine d’années, Michel de Broin approfondit une pratique transdisciplinaire au moyen de laquelle il remet en question les systèmes et leur articulation. Adoptant une attitude critique et ludique vis-à-vis des objets usuels et des conceptions courantes, l’artiste s’applique à rendre visibles, par la voie de métaphores et d’analogies d’une riche profondeur, les forces à l’oeuvre dans le mouvement des énergies qui guident nos actions et gouvernent nos pulsions.

Sculpture of Steel, City of Nerves
Bernard Schütze, Espace art actuel

Dendrites, a public artwork recently inaugurated along with its sit — Place de l’Aviation Civile International, is a fascinating and consistent extension of Michel de Broin’s ongoing and prolific art practice. In fact the work combines two elements that are characteristic of his multifaceted approach.

Michel de Broin at Bitform Gallery
Darren Jones, Artforum

Michel de Broin’s US solo debut activates cracked lightbulbs, wood logs, bronze castings, and a bicycle with electric currents. The Montreal-based artist calls upon these basic objects to convey fundamental physical forces, all the while adding a trace of whimsy to his works.

Michel de Broin
Bryne McLaughlin, Art in America

There's a dizzy logic to the work of Montreal artist Michel de Broin. Take, for instance, his sculpture Révolution, a maquette version of which opened his recent survey exhibition at the MACM. Commissioned in 2010 for the Couvent des Jacobins in Rennes, France, the massive work (which remains in France) features a knotted, 100-foot-long steel staircase designed to confound notions of beginning and end.

Disruption From Within
Rodney LaTourelle, Plug-In ICA

For his first solo exhibition in Western Canada, Michel de Broin presents recent work in various media. His art may take many forms, from traditional sculpture to installations, actions, and video, but it always employs a rupture in the logic of a particular convention, whether it is an object, situation, or process. Perversions, detours, and odd juxtapositions are strategies that repeatedly appear in his work, which uses the combination of unrelated systems in order to expose overlooked preconceptions.

La disspiation sur le virage
Laetitia Chauvin, Esse

L'observation et l'analyse des œuvres de Michel de Broin nécessitent souvent des détours par la chimie, la physique, la mécanique, le design moderne, l’architecture ou la futurologie. Sa dernière exposition, qui signe son retour sur la scène parisienne dans le nouvel espace de la galeriste Eva Meyer, ne déroge pas à cette règle. Fidèle à ses sujets de prédilection, il conçoit une exposition dans la droite ligne de ses œuvres antérieures, dont les modes opératoires procèdent par accumulation et reconfiguration d’objets usuels, détournement de techniques, bricolage de petite ou de grosse machinerie.

A Logic of Being Against?
Bernard Lamarche, Parachute

Resistance is born of one force’s thwarted affections for another... It does not confront the enemy in order to inflict defeat upon it but struggles with adversity, for which the adversary is only a stand-in, in order to weaken it and make it give in...

@ Véronique Ducharme, 2018

Michel de Broin approfondit sa pratique interdisciplinaire en développant un vocabulaire visuel en constante expansion. Son approche de la production explore les intersections entre les systèmes technologiques, biologiques et physiques. En construisant des relations imprévues entre déchets, productivité, consommation et risque, de Broin remet en question la valeur d’usage et les associations d’objets et de symboles familiers : il leur insuffle un sens inédit et aménage de nouveaux contextes.

Son travail a été exposé au Musée d’art contemporain de Montréal; au Musée d’art contemporain du Val-de-Marne (France); au Künstlerhaus Bethanien (Berlin); au Plug-In Institute of Contemporary Art (Winnipeg); au Musée Tinguely  (Bâle); au Centre d’art Villa Arson (Nice); à Eyebeam (New York); et au Musée d’art Hessel (New York). Plusieurs musées et collections publiques ont fait l’acquisition de ses œuvres, notamment le Musée des beaux-arts du Canada; la Art Gallery of Ontario; le Musée des beaux-arts de Montréal; le Musée national des beaux-arts du Québec; la Ville de Montréal; le FRAC Poitou Charentes (France); et le Neuer Berliner Kunstverein (Allemagne).

Ses œuvres d’art public et ses commandes incluent Dendrites (Montréal, 2017); Seuil (Montréal, 2017); Interlude (Québec, 2016); Bloom (Calgary, 2015) ; Possibilities (Mississauga, 2012); Interlace (Changwong, 2012); Majestic (Nouvelle-Orléans, 2011); Revolution (Rennes, 2010); Arc (Montréal, 2009); La maîtresse de la Tour Eiffel (Paris, 2009); Overflow (Toronto, 2008); Encerclement (Christchurch, 2006); Shared Propulsion Car (New York, 2005 et Toronto, 2007) ; Révolutions (Montréal, 2003).

Gagnant du Sobey Art Award 2007, de Broin a également reçu du soutien du Conseil des arts du Canada, de la Harpo Foundation (Los Angeles) et de la Krasner-Pollock Foundation (New York). Il a également obtenu une résidence au International Studio and Curatorial Program (New York), au Studio Acme (Londres), au Kunstlerhaus Bethanien (Berlin) et à la Villa Arson (Nice).

Il est représenté par la Galerie Division, située à Montréal.

Michel de Broin vit et travaille à Montréal, au Canada.

Télécharger le CV